La première école d'été sur l'exploitation didactique des corpus

Ecole d'été Corpus et Didactique

ECODIC 2021

 Organisée par Virgine André, Maud Ciekanski et Carole Etienne

 En présence !

L'école ECODIC s'adresse aux étudiants, doctorants, post-doctorants, chercheurs en didactique mais également aux enseignants de français et aux formateurs.

Contexte

La linguistique s'est dotée de grands corpus de données langagières afin d’affiner la description et le fonctionnement de la langue en situation. Désormais, les enjeux scientifiques résident dans l’exploitation de ces corpus et dans les domaines applicatifs qui pourraient en bénéficier. De nombreux travaux anglo-saxons concernent les applications didactiques de la linguistique de corpus mais l’implication des chercheurs francophones n'a réellement commencé que récemment à travers des initiatives isolées de certaines équipes de recherche.

Si les corpus constituent des ressources recueillies dans des conditions réelles, décrites et annotées par des spécialistes de la langue, leur utilisation en formation didactique reste encore marginale alors qu'elle permettrait aux apprenants d’acquérir les compétences sociolangagières indispensables afin d’interagir, à l’oral comme à l’écrit, dans toutes les situations de communication qu’ils vont rencontrer, qu'elles soient privées ou professionnelles. Un constat récurrent concerne la difficulté d’exploitation de ces ressources à des fins didactiques, en particulier quand elles sont orales et multimodales, du point de vue méthodologique, théorique ou pratique.

 

Objectifs d'ECODIC 2021

Cette école d’été propose une formation innovante afin de permettre aux participants d'appréhender les enjeux de l’intégration des corpus oraux et multimodaux d'interaction dans le domaine de la formation linguistique, d’apprendre à les manipuler d’un point de vue technique et informatique mais également de les inscrire dans des séquences pédagogiques pour différents types de public quel que soit leur niveau ou leur nature (professionnels, migrants, étudiants, interprètes, langue première et étrangère). La prise en compte de ces corpus en tant que ressources didactiques permet de simuler l’immersion linguistique préconisée dans le cadre de l’apprentissage des langues. L’école d’été montrera également de quelle façon la réalité virtuelle peut également offrir cette immersion sociolangagière.

 

Nous remercions l'Université de Lorraine qui finance cette école dans le cadre du dispositif RECOLTE - Recherche ECOLe Thématique Excellence - ainsi que l'équipe LUE qui nous apporte son aide dans les différentes étapes depuis le montage du projet. Nous remercions tout particulièrement Aurore Coince, Laurence Hung, Charlotte Simon et Claire Bacheter. Nous remercions également Sabrina Martin et Fabienne Dumont de l'ATILF pour la gestion de l'école.   

Personnes connectées : 1